L’importance de l’aide à domicile

L’importance de l’aide à domicile

3,5 millions, c’est le nombre de personnes à mobilité réduite (PMR) recensées actuellement en France. Parmi elles se trouvent des personnes âgées qui éprouvent des difficultés à effectuer certaines tâches de la vie quotidienne. 

Une partie de ces seniors intègre un EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Mais une bonne partie préfère vivre dans le cadre familier de leur domicile afin de garder leur repère. 

Mais que peuvent-ils faire alors qu’ils n’arrivent plus à satisfaire seuls leurs besoins primaires (alimentation, toilette, continence, habillage, déplacement, transferts) ? C’est là que les services d’aide à la personne interviennent pour offrir à ces personnes en perte d’autonomie une vie heureuse. Leur accompagnement permet aux personnes aidées de vivre dignement et en toute sécurité au sein de leur domicile.

Définition du service d’aide et d’accompagnement à domicile 

La notion aide à domicile peut designer à la fois un ensemble de services et la personne qui réalise lesdits services. 

Le service recouvre diverses prestations permettant de soutenir à domicile des personnes âgées, malades ou en situation de handicap. Elle concerne l’accompagnement dans les gestes essentiels de la vie courante (se lever, se coucher, manger, faire ses toilettes, s’habiller…). Elle implique aussi l’aide à la vie sociale (sorties, promenades, rédaction de courriers, paperasses administratives…). Enfin, il y a l’entretien de domicile, le jardinage, les petits travaux de bricolage, etc. 

Les personnes qui s’occupent de ces aides sont des professionnels diplômés et dotés de qualités humaines requises. Le Diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social ou de Diplôme d’État d’auxiliaire de vie sociale est exigé, mais ne suffit pas. Il faut que la personne soit également empathique, gentille, patiente et efficace dans ses missions. Elle doit aussi être polyvalente et en bonne santé physique et mentale. 

Rôles de l’accompagnant à domicile

L’aidant intervient auprès des personnes âgées en perte d’autonomie ou partiellement dépendante. Son rôle peut être divisé en quatre groupes : l’assistance de vie, l’aide au ménage et l’aide à la vie sociale, aide spécifique. 

Assistance de vie 

L’assistante de vie facilite le quotidien de la PMR en l’aidant à accomplir les tâches essentielles de la vie quotidienne telles que : 

  • L’alimentation : aide aux courses, à la préparation de repas et à la prise de repas ; 
  • L’hygiène et le confort personnel : assistances pour les toilettes, l’élimination, l’habillage, la coiffure ; 
  • L’accompagnement : aide au lever et au coucher, au transfert entre le lit et le fauteuil roulant, à la marche, aux sorties et aux déplacements en voiture.   

Aide au ménage et au repassage 

L’aide-ménagère s’occupe notamment des travaux d’entretien du domicile et du linge de la personne aidée : 

  • Lessive et repassage des habits de la personne âgée ;
  • Entretien de logement dans son ensemble : sols et surfaces, meubles… ; 
  • Cuisine : nettoyage des ustensiles de cuisine et vaisselle, la préparation peut être aussi incluse. 

Aide à la vie sociale 

Le rôle d’une aide à la personne consiste aussi à l’accompagnement sur d’autres plans : 

  • Administratif et financier : gestion du budget, gestion des courriers et des paperasses administratives ; 
  • Vie sociale et relationnelle : accompagnements lors des promenades, activités de loisirs, visites d’amis et de membre de la famille, rendez-vous médicaux ; 
  • Compagnie : l’aidante peut aussi jouer le rôle de dame de compagnie en discutant et en faisant des activités ludiques avec le senior. 

Aide spécifique 

Il y a aussi des assistances spécifiques aux personnes souffrant de handicap ou de maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson…).  Il s’agit de services adaptés aux besoins spécifiques de la personne aidée. L’aidant peut, par exemple, stimuler les fonctions cognitives du patient. 

L’importance de faire appel aux services d’aide et d’accompagnement à domicile 

Une personne âgée en perte de mobilité est confrontée à l’une des situations suivantes : 

  • Elle vit seule, mais sa perte de mobilité l’oblige à dépendre de quelqu’un d’autre pour vivre.
  • Elle vit avec les membres de sa famille, mais ces derniers n’ont pas le temps de s’occuper d’elle à cause de leurs obligations professionnelles et personnelles. 

Face à cela, l’une des solutions qui s’offrent au senior consiste en son admission au sein d’une maison de retraite. Or, bon nombre de personnes âgées rechignent à entrer dans une résidence collective. Elles préfèrent rester au sein de leur domicile parce que leur foyer leur est familier. Elles y gardent beaucoup de souvenirs heureux, et elles y sont entourées de leurs objets personnels. 

L’autre solution consiste à faire appel aux services d’une aide à la personne. Cette dernière rend possible le maintien à domicile grâce à ses prestations. Sa présence et ses prestations permettent à la personne :

  • De manger convenablement,
  • D’avoir un corps propre et de mettre des habits propres, 
  • De vivre dans une maison nettoyée, rangée et sécurisée, 
  • D’avoir une compagnie qui discute et partage son temps avec elle, 
  • De pouvoir sortir et d’honorer ses différents rendez-vous, 
  • De maintenir une relation sociale et de ne pas se replier sur soi-même, 
  • D’avoir quelqu’un qui peut alerter les proches ou les médecins en cas de souci de santé. 

En résumé, l’aidant permet aux personnes âgées vulnérables de mieux vivre chez eux aussi longtemps que possible. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *