Un escapade au Mexique pour associer culture et nature dans l’État du Chiapas

 Si vous êtes à la recherche d’une destination préservée hors des sentiers battus, il serait intéressant d’opter pour le Chiapas. Il s’agit d’un État du sud du Mexique qui est localisé à la frontière du Guatemala. Il est particulièrement marqué par sa forêt tropicale immense et ses régions montagneuses. Mais explorer le Chiapas, c’est aussi réaliser un véritable voyage dans le temps puisqu’il abrite un grand nombre de sites archéologiques issus de la civilisation maya et de diverses villes coloniales de l’époque des conquistadors espagnols. Ce sera donc une occasion d’associer culture et nature au Mexique. Dans ce post, découvrez les essentiels à savoir sur cette destination mexicaine exceptionnelle.

 Les différents moyens pour se rendre dans l’État du Chiapas

Généralement, on rejoint l’État du Chiapas, soit depuis Cancún soit depuis Mexico City. Généralement, le Chiapas dispose de 3 aéroports, celui de Tuxtla Gutiérrez, la capitale, Palenque et Tapachula. Malheureusement, il n’y a pas de vol direct vers le Chiapas. Ceux qui vont prendre l’avion doivent donc partir des deux villes précédemment citées et atterrir dans l’un des aéroports du Chiapas. Il faut dire que le vol sera de 1 h 30 à 2 h environ.

Cependant, d’autres moyens de transport sont envisageables. Si vous partez donc depuis Mexico, plusieurs options s’offrent à vous. Il y a un trajet de 14 h en voiture (bus, voiture de location) de Mexico vers Tuxtla. Pour rejoindre Palenque depuis Mexico, le trajet par voie routière peut durer jusqu’à 17 h. Depuis Cancún vers Tuxtla, le trajet en voiture peut durer jusqu’à 18 h 30 et jusqu’à Palenque, il faudra compter 13 h 30 de trajet.

On peut donc dire qu’un circuit au Mexique depuis Mexico vers les villes de l’État du Chiapas en bus peut prendre beaucoup de temps contrairement à un parcours en avion. Tout dépendra des envies et du budget des voyageurs.

Quelques conseils pour mener à bien l’aventure

Un voyage à travers une destination telle que le Mexique demande une très sérieuse préparation. Il faut dire qu’un voyageur qui aime l’aventure le sait déjà. Dans ce cas, il est conseillé de s’informer au préalable sur plusieurs points. Déjà, il est important de bien choisir le bon moment pour explorer l’État du Chiapas. Généralement, il vaut mieux explorer la destination plutôt durant la saison sèche, c’est à dire de janvier à juin. La saison des pluies c’est-à-dire de mai à septembre est à éviter.

Une fois sur place, l’idéal serait de louer une voiture. C’est d’ailleurs l’option la plus prisée par les vacanciers dans cette partie du Mexique. Elle est plutôt synonyme de liberté et flexibilité sur les horaires et les itinéraires. Les transports publics comme le bus et le Colectivo sont très bien accessibles, mais les distances sont souvent longues et les trajets limités. Ce qui peut rendre pénible le déplacement. Bien que vous ayez opté pour une voiture de location, il est vivement conseillé de bien calculer les distances d’un site à un autre. Pour votre sécurité, il est déconseillé de rouler de nuit tout comme dans d’autres régions mexicaines.

Sachant que le Chiapas abrite un grand nombre de lieux isolés et aussi une immense forêt, il vaut s’équiper d’une carte physique. Certes, le GPS peut aider à certains moments, mais le manque de réseau dans certains endroits peut réellement impacter le déroulement du voyage. Les risques de se perdre sont élevés.

Quelques endroits à apprécier le temps d’une escapade au Chiapas

Le Chiapas abrite un grand nombre de sites touristiques d’exception. On y trouve notamment des villes coloniales, des communautés traditionnelles, des sites archéologiques remarquables et aussi une nature dense et préservée. Il y a réellement de quoi profiter d’une aventure sensationnelle. Voici d’ailleurs quelques-uns des trésors cachés dans cet État mexicain.

  • Un peu d’histoire sur le site archéologique de Palenque :

Palenque est un lieu incontournable à visiter au Chiapas. À une époque, elle fut une cité maya prestigieuse. Elle se trouve actuellement au cœur de la jungle. De par son histoire et son état, elle s’avère être l’un des sites archéologiques les plus importants au monde. On y trouve un palais avec son point de vue sur le site, le temple des Inscriptions ayant abrité le tombeau du gouverneur du 7e siècle avec divers objets comme un masque en jade, le fameux Groupe de la Croix… L’ensemble est réellement impressionnant. Pour en savoir plus sur l’histoire du site, il est possible de faire un tour dans le musée de Palenque.

  • La nature au rendez-vous du côté des cascades d’Agua Azul :

Le site d’Agua Azul est situé à proximité de Palenque. C’est un bel endroit où il fait bon se baigner au cœur d’une nature pure et sereine. Il s’agit de magnifiques cascades issues de la rivière Yax-Ha. À partir des pierres calcaires qui se trouvent dans les cascades, l’eau est dotée d’une belle couleur turquoise. Il ne faudra donc pas oublier votre maillot pour vous ressourcer et vous rafraîchir au cœur de ce cadre magique.

  • Un peu de culture à San Cristobal de las Casas :

Pour votre information, San Cristobal de las Casas est la capitale culturelle de la région du Chiapas. Elle est localisée à plus de 2 000 m d’altitude. Elle a été fondée en 1528, une ville coloniale qui offre un charme traditionnel authentique. D’ailleurs, les visiteurs seront séduits par ses petites maisons colorées, ses églises et ses splendides rues pavées. Sur place, ils apprécieront la place centrale animée le Zocalo, le centre des textiles du monde maya offrant 500 pièces textiles mayas du Chiapas et du Guatemala, le temple de Santo Domingo de Guzman avec son architecture baroque du Chiapas, ses nombreux marchés permettant de découvrir les produits locaux et la vie locale…

  • Vivre l’écotourisme dans la forêt Lacandona :

Au cœur du Chiapas se trouve l’immense forêt Lacandona qui est l’une des plus belles du pays. Elle comprend d’ailleurs 4 357 hectares d’étendue naturelle préservant une faune importante comme l’aigle et le jaguar, de forts symboles de puissance des Mayas ainsi que de nombreuses autres espèces remarquables comme les toucans, les perroquets, les singes… Mais la forêt est aussi un habitat pour la communauté Lacandone qu’il est possible de côtoyer pour découvrir leur mode de vie. Sur place, au cours d’une journée de randonnée, les visiteurs auront l’occasion d’explorer la Réserve naturelle de Biosphère des Montes Azules, les centres écotouristiques Top Che, Las Nubes et la Guacamaya, les sites archéologiques de Lacanja, Yaxchilan et encore Bonampak.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *